califourchon (à)

⇒CALIFOURCHON (À), loc. adv. et subst. masc.
A.— Loc. adv. Dans la position d'un homme à cheval, les jambes écartées. Aller à califourchon, se mettre à califourchon, être à califourchon sur un bâton (Ac. 1798-1932) :
1. Mais déjà sorciers et sorcières s'étaient envolés par la cheminée à califourchon, qui sur le balai, qui sur les pincettes, et Maribas sur la queue de la poële.
BERTRAND, Gaspard de la nuit, 1841, p. 88.
2. ...
Doucement mais ferme,
Comme on tient un enfant quand on joue à le porter à califourchon
Sur les deux épaules,
La jambe droite dans la main droite, la jambe gauche dans la main gauche.
PÉGUY, Le Porche du mystère de la 2e vertu, 1911, p. 208.
Au fig., vx et rare. Être à califourchon sur qqc. Tenir obstinément à quelque chose. Expr. synon. Être à cheval sur qqc. Il est à califourchon sur cette idée (Lar. 19e-20e).
Rem. Expr. figurée mentionnée ds BESCH. 1845, Lar. 19e-20e.
B.— Au fig., subst. masc., vx et inus. Manie, dada. C'est son califourchon. Chacun a son califourchon, son hobby-horse, comme disent les Anglais, sur lequel il est monté, tout en se moquant de celui des autres (JOUY, L'Hermite de la Chaussée d'Antin, t. 2, 1812, p. 1).
Rem. Attesté ds Ac. 1835 et 1878, BESCH. 1845, Lar. 19e-20e, LITTRÉ, GUÉRIN 1892. On relève une var. à califourquet, loc. adv., rare et familier.
Prononc. et Orth. :[] ([a]). Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1262 a caleforchies (J. LE MARCHANT, Mir. de N.-D., 89 ds T.-L., s.v. routure); mil. XVIe s. à calfourchons (RONSARD, VI, p. 73 ds MELLERIO, Lex. de Ronsard); 1611 callifourchons (COTGR.); 1690 califourchon (FUR.); 1835 c'est son califourchon (Ac.). Composé pour la 2e part. d'un dér. de fourche (lat. furca); la 1re part. est d'orig. discutée : d'apr. FEW (t. 3, p. 892b et 893a) et BL.-W.5 elle serait issue du bret. kall « testicules » (HENRY; TROUDE), califourchon étant une formation tautologique (fourche pris au sens d'« arcade pubienne ») originaire de l'ouest; d'apr. DAUZAT 1973, elle serait une forme de caler; d'apr. EWFS2 califourchon serait une altération, d'apr. le préf. ca-, cali- [v. caboche], d'un type confurcus (établi par THOMAS (A.) Nouv. Essais, p. 191) d'où dérivent de nombreux topon. de la Dordogne et du Cantal, du type La Cafourche, La Cofourche, désignant des carrefours, ainsi que le prov. cafour « enfourchure d'arbre, carrefour ». Les hyp. de Schuchardt (Z. rom. Philol., t. 42, pp. 9-12) : croisement de caballus « cheval » et de fourche, et de Spitzer (ibid., t. 27, p. 614) : formation à partir de carrefour, ne sont pas recevables du point de vue phonétique. Fréq. abs. littér. :120.
DÉR. Califourchonner, verbe, rare et pittoresque. Monter à califourchon, chevaucher (cf. J. RICHEPIN, Le Cadet, 1890, p. 9). Des bobonnes califourchonnaient des dadas peints, des petites filles, bouclées sur leurs étalons par une ceinture de cuir, tâchaient d'attraper des bagues (HUYSMANS, Les Sœurs Vatard, 1879, p. 89). 1re attest. 1879 supra; de califourchon, dés. -er. Fréq. abs. littér. : 1.
BBG. — ROG. 1965, p. 130. — SAIN. Sources t. 2 1972 [1925], pp. 320-321.

califourchon (à) [akalifuʀʃɔ̃] loc. adv.
ÉTYM. 1690; à calfourchons, 1560; a caleforchies, 1262; anc. franç. calefourchies; orig. discutée, p.-ê. de fourche, et caler, ou du breton kall « testicules »; P. Guiraud rattache cal(i)- au préfixe ca- « creux », d'où califourchon, calfourchon « (assis) sur le creux de la fourche (en parlant des jambes) ».
Une jambe d'un côté, la deuxième de l'autre. Cheval (à). || Se mettre, monter à califourchon. || Être à califourchon sur une selle. || À califourchon sur une branche d'arbre, les jambes pendantes.
1 Des villageois, à califourchon sur un escabeau portatif, trayaient des vaches (…)
Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe, I, 7.
2 (…) il (…) prit une chaise, la retourna, et se campa dessus, à califourchon.
Martin du Gard, les Thibault, t. VII, p. 168.
Porter qqn à califourchon sur son dos (sur ses épaules).
3 (Les brancardiers) soutenaient ceux qui pouvaient marcher, portaient les autres dans leurs bras, ainsi que des petits enfants, ou bien à califourchon sur leur dos, les mains ramenées autour de leur cou.
Zola, la Débâcle, 1892, t. I, p. 300.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • califourchon (à) — (ka li four chon) loc. adv. 1°   Jambe deçà, jambe delà, comme quand on est à cheval. Se mettre à califourchon. •   M. de Bouillon s était donné la plate satisfaction de brûler le maréchal de Noailles en effigie de paille et de carton à… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • califourchon — (à) [ akalifurʃɔ̃ ] loc. adv. • à calfourchons 1560; a. fr. calefourchies, de fourche et caler ♦ À cheval, les jambes de part et d autre de la monture. Se mettre, monter à califourchon. Par anal. À califourchon sur un tronc d arbre. Il « prit une …   Encyclopédie Universelle

  • califourchon\ à — califourchon (à) [ akalifurʃɔ̃ ] loc. adv. • à calfourchons 1560; a. fr. calefourchies, de fourche et caler ♦ À cheval, les jambes de part et d autre de la monture. Se mettre, monter à califourchon. Par anal. À califourchon sur un tronc d arbre.… …   Encyclopédie Universelle

  • califourchon — CALIFOURCHON. sub. mas. Il ne s emploie qu adverbialement et dans le style familier, avec la préposition à, et se dit pour signifier qu On est assis sur quelque chose jambe de çà, jambe de là, comme quand on est à cheval. Aller à califourchon. Se …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • CALIFOURCHON (À) — loc. adv. et fam. Jambe deçà, jambe delà, comme quand on est à cheval. Aller à califourchon. Se mettre à califourchon. être à califourchon sur un bâton …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • CALIFOURCHON — *  (À). loc. adv. et fam. Jambe deçà, jambe delà, comme quand on est à cheval. CALIFOURCHON, s emploie substantivement dans cette phrase familière et figurée, C est son califourchon, C est sa manie …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • califourchon — (À) ladv., à cheval, (sur un animal, sur les épaules ou sur le dos de qq.) : à kabassin (Albanne), à kavalô, à shvô (Saxel.002), à kavalye (Albanais.001b.PPA., Annecy.003), à kavalin (Albertville.021, Chambéry, Thônes.004), à kalalin (004,214), à …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Califourchon — Équitation Sport et nature : la compétition d endurance L équitation est le sport, l art et la technique qui consistent à monter et à diriger un cheval. Le mot équitation vient du latin equitare qui signifie aller à cheval …   Wikipédia en Français

  • à califourchon — ● à califourchon locution adverbiale (peut être breton kall, testicules, et fourche) Assis une jambe de part et d autre, dans la position d un homme à cheval. ● à califourchon (difficultés) locution adverbiale (peut être breton kall, testicules,… …   Encyclopédie Universelle

  • À califourchon — Équitation Sport et nature : la compétition d endurance L équitation est le sport, l art et la technique qui consistent à monter et à diriger un cheval. Le mot équitation vient du latin equitare qui signifie aller à cheval …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.